L’accessibilité aux soins de santé est une des composantes fondamentales de la sécurité sociale

Par Elie HARINDAVYI et Chrispin MUTIMA

Cela a été déclaré par le Monsieur Felix NGENDABANYIKWA, Secrétaire Permanent au Ministère des Droits de Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre (MDPHASG) lors des échanges organisés par la Mutuelle de la Fonction Publique (MFP) avec les corps de Défense National et de la Sécurité Publique   tenues à Bubanza en date du 17 décembre 2018.

Ir. Felix NGENDABANYIKWA, Secrétaire Permanent au Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre lors de l’Ouverture des Echanges à Bubanza.(Photo par Chrispin MUTIMA)

Il a souligné que l’accessibilité aux soins de santé est une des composantes fondamentales de la sécurité sociale, et un devoir de l’Etat selon la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 dont on vient de célébrer 70 ans d’existence le 10 décembre 2018.

Vue partielle des participants aux échanges Organisés par la MFP à Bubanza

Il a ajouté que selon la Constitution du Burundi (article 55) « Toute personne a le droit d’accéder aux soins de santé ».

« Quoi de plus normal, si le Gouvernement du Burundi consacre tant de moyens pour la protection de ses citoyens et encore plus pour celle de ceux-là qui ont en charge la Défense et la Sécurité de toute la Nation ? » S’interroge-il ?

Abel GASHATSI, DG de la Mutuel de la Fonction Publique prononce son discours lors des échanges du genre organisés dès la création de cette institution (Photo par Chrispin MUTIMA).

Selon GASHATSI Abel, Directeur Général de la MFP, l’organisation annuelle des journées d’échanges avec les partenaires y compris les représentants des assurés à savoir les employeurs et les syndicats, est devenue une culture.

Il a ajouté que cette rencontre est la première organisé depuis l’existence de la MFP car elle est destinée à traiter questions particulières d’une catégorie singulière d’affiliés « des hommes en uniformes ».

Astère NITUNGA, Conseiller principal du Gouverneur de Bubanza, deuxième de droite vers à gauche (Photo par Chrispin MUTIMA)

Général de Brigade Marius NGENDABANKA, Commandant Adjoint de la Force Terrestre à la FDNB lors des échanges organisés par la MFP à Bubanza (Photo par Chrispin MUTIMA)

En outre, le Représentant des participants, Général de Brigade Marius NGENDABANKA, a précisé que la  MFP  en tant que leur assurance maladie, leur est d’une utilité inégalable tant pour eux-mêmes en tant que cotisants mais aussi pour les membres de leurs familles.

Il a signalé que les problèmes d’accès aux prestations offertes par la Mutuelle ne manquent.

« Ces problèmes sont nombreux et si diversifiés en fonction des localités où sont affectés les affiliés, en fonction de la résidence des différentes familles, des exigences de la Mutuelle et d’autres sources qu’il n’a pas nommées », a-t-il ajouté.

Selon Astère NITUNGA, Conseiller Principal du Gouverneur de Bubanza a prononcé le mot d’accueil en souhaitant la bienvenue et un séjour agréable aux visiteurs.

Il a rassuré les participant que la sécurité règne dans toute la province Bubanza.

Dr. UWINEZA Marie Noëlle, Directeur des Prestations à la MFP (Photo par Chrispin MUTIMA)

Dr UWINEZA Marie Noëlle, Directeur des Prestations à la MFP a rappelé les conditions requises pour qu’un affilié puisse accéder aux prestations de la Mutuelle avant de parler des risques couverts et des prestations servies, des missions des différents services de la Direction des Prestations, et de la problématique  liée a la prise en charge   des   corps de Défense et de Sécurité.

Lieutenant Colonel Dr. Hosai Gynécologue Obstétricien  à l’Hôpital Militaire de Kamenge (Photo par Chrispin MUTIMA)

En outre, Lieutenant Colonel Dr. Hosai Gynécologue Obstétricien  à l’Hôpital Militaire de Kamenge,  a montré les mésententes souvent observés entre les agents des guichets de la Mutuelle et ceux des hôpitaux liés au fait que les problèmes survenus dans le processus de contrôle ne trouvent pas de solutions .

Il a mentionné les accusations de fraude des prestations, le non respect mutuel, la réduction des quantités des prestations facturées, le refus de prise en charge des assurés sans motif valable et le manque de médicaments dans les pharmacies partenaires de la Mutuelle.

Les Participants aux échanges (Photo par Chrispin MUTIMA)

Vue partielle des Participants (Photo par Chrispin MUTIMA)

Signalons qu’au cours des échanges, des recommandations ont été formulé à l’endroit de MFP, du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants et à celui de la Sécurité Publique et de la Prévention contre les catastrophes, du Ministère de la Santé et de la Lutte contre le SIDA  de Aux assurés et du Gouvernement.

Comments are closed.