3 juillet 2022

Validation provisoire de la Stratégie Nationale de Réintégration des Sinistrés

Lors de l’ouverture de l’atelier de validation technique de la stratégie de réintégration socio-économique des sinistrés 2022-2026 de ce mardi le 22 février 2022 à Gitega, Felix NGENDABANYIKWA, Secrétaire Permanent au Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre a indiqué que les dans la récente évaluation de la stratégie 2017-2021 a mis en exergue les succès, les contraintes et défis ainsi que les leçons à tirer, les suggestions et recommandations aux diverses parties prenantes.

Felix NGENDABANYIKWA, Secrétaire Permanent au Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre lors de l’ouverture de l’atelier (Photo par Elie HARINDAVYI)

Il a dit que malgré les efforts consentis en termes d’appui au cours de ces cinq dernières années, quelques faiblesses persistaient telles que:

  1. L’insuffisance des ressources financières pour financer la mise en œuvre de la stratégie ;
  2. La faible coordination (déficit de communication et d’échange, de centraliser la cellule de coordination au niveau provinciale) ;
  3. L’absence d’une auto-évaluation de la mise en œuvre de la stratégie ;
  4. L’existence d’une base de donnée concertée et accessible par la plateforme ;
  5. L’insuffisance du matériel (moyens de déplacement, matériel de bureau) ;
  6. La mobilité du personnel interne du Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre ;
  7. La faible collaboration entre le personnel du Ministère (partage d’expertise, partage d’information, manque de digitalisation de l’info) ;
  8. Le manque de culture de rendre compte (reportage) ;
  9. Les limites des rôles et des acteurs non définis ;
  10. L’inexistence du plan de suivi de la mise en œuvre de la stratégie ;
  11. La non-harmonisation de canevas de rapportage ;
  12. La faible capacité à mobiliser des ressources ;
  13. L’absence d’un mécanisme de suivi-évaluation de la mise en œuvre de la stratégie, etc.

Signalons que tous les partenaire impliqués dans la mise en œuvre de la dite stratégie se sont réunis à Gitega pour deux jours d’analyse et de validation de la nouvelle stratégie de 2022-2026.

Des Présentations (Photo par Elie HARINDAVYI)

Les activités proprement dites ont commencé avec des exposé pour du consultant sur la planification pour mettre les participants dans le bain du processus de planification et les Méthodologie de l’élaboration de la nouvelle stratégie.

 

Travaux de groupes (Photo par Elie HARINDAVYI)

Ensuite les participant ont analysé le document sous ses divers aspects (forme, fond, architecture du document, etc.) à travers des travaux en groupes formulés.

Les participants de l’atelier ont donné leurs commentaires et observations visant à améliorer le document tant au niveau de la forme qu’au niveau du fond.

Travaux de groupes (Photo par Elie HARINDAVYI)

Ils ont enrichi Enrichissement la formulation de l’objectif global, des objectifs spécifiques, des résultats ainsi que les actions concrètes de mise en œuvre de la nouvelle stratégie réintégration socio-économique de 2022-2026.

 CONCLUSIONS & RECOMMANDATIONS

Au terme de l’atelier, les conclusions arrêtées sont les suivantes :

  1. Adapter/reformuler le document proposé en fonction des commentaires et observations relevées à travers les travaux en groupes (Voir fichiers des résultats des travaux en groupes)
  2. En marge des commentaires/observations soulevées, il faut bien définir le concept « sinistré » et lister toutes les personnes considérées comme sinistrées en déterminant les groupes cibles de manière lisible
  3. Intégrer dans le document de la stratégie un tableau d’alignement de la nouvelle stratégie par rapport au PND.
  4. La nouvelle stratégie devra ressortir les valeurs de référence/valeurs de base et les cibles (valeurs projetées).
  5. Intégrer la dimension de registre social dans les axes proposés au niveau de la coordination dans la perspective d’avoir une base des données solide ;
  6. Dans les principes et approches de gouvernance : ajouter la recevabilité et l’apprentissage ;
  7. Possibilité d’élaboration d’un programme de réintégration des sinistrés pour opérationnaliser la stratégie de réintégration en vue de faciliter le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre de la stratégie ;
  8. En conclusion, les étapes suivantes ont été convenues pour la validation définitive du document de la nouvelle stratégie de réintégration des sinistrés 2022-2026.
Etapes Responsable Durée
1.    Mettre en place une équipe restreinte (Min Solidarité) pour assurer le suivi et l’accompagnement du consultant Min Solidarité Juste après atelier
  1. Intégration et reformulation du contenu du document en fonction des observations formulées lors de l’atelier
Consultant 24 février au 10 mars 2022 (2 semaines)
  1. Remise du document amélioré de la nouvelle stratégie par le Consultant : 11 mars 2022
Consultant 11 mars 2022
  1. Relecture du nouveau document amélioré par l’équipe restreinte élargie aux sectoriels (ministères sectoriels) : 3 jours (au plus tard 15 mars 2022)
Consultant 12-15 mars 2022
  1. Relevé des commentaires/observations par les participants au présent atelier
Participants au présent atelier 15 -22 mars 2022 (1 semaine)
  1. Atelier national de validation du document de la nouvelle stratégie 2022-2026
Min Solidarité 29 mars 2022
  1.  Intégration des observations issues de l’atelier national : 3 jours (au plus tard le 31 mars)
Consultant 29-31 mars 2022
  1. Remise du document final de la stratégie de réintégration des sinistrés 2022-2026
Consultant 01 avril 2022

 

Monsieur Pontien HATUNGIMANA, Directeur Général de la Réintégration et Réinstallation des sinistres lors de la clôture des activité de l’atelier (Photo par Elie HARINDAVYI)

Lors de la clôture des activités de cet atelier, Monsieur Pontien HATUNGIMANA, Directeur Général de la Réintégration et Réinstallation des sinistres a salué la participation des uns et des autres ainsi que leurs contributions durant les deux jours de travail.

Il a promis d’intégrer toutes les observations émises dans le document final et a dit que ce document n’est un document propre au Ministère de la solidarité Nationale, des Affaires

Il a dit que le document final de la nouvelle stratégie intégrant toute les observations sera disponible d’ici au mois de mars.

Il a ensuite déclaré la validation provisoire de ce document moyennant l’intégration de toutes les observations émises.

 

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →