23 juin 2024

Des magistrats aussi sont concernés

Ce mardi, 27 juin 2023 à Bubanza, le Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine, et du Genre a organisé un atelier de restitution et de suivi des recommandations issues de l’Examen Périodique Universel (EPU) du Burundi pour le quatrième cycle de 2023, à l’intention des magistrats chefs de service de la Mairie de Bujumbura et des provinces judiciaires de Bujumbura, Cibitoke et Bubanza.

Les activités de cet atelier ont été ouverts par Monsieur Désiré HARIMENSHI, Directeur Général en charge des Droits de l’Homme au Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine, et du Genre.

Il a indiqué que ce Ministère a organisé cet atelier pour rendre public et inclusif cet avènement combien important pour le pays et permettre au Gouvernement de mieux s’acquitter de ses obligations internationales en matière des droits de l’homme.

Il a signalé que l’objectif global de cette activité est de restituer les recommandations de l’Examen Périodique du Burundi de 2023 auprès des magistrats afin de porter leurs contributions à la mise en œuvre des recommandations qui leur concernent.

Il a ainsi spécifié qu’ils doivent :

  • Restituer le rapport de mission effectuée à Genève au mois de mai 2023 par la délégation burundaise dans le cadre de la présentation du rapport national sur l’Examen Périodique du Burundi pour le quatrième cycle de 2023  et ;
  • Faire le suivi des 299 recommandations émises à l’endroit du Burundi par les Etats lors de l’examen du Burundi auprès des membres du Gouvernement ;

Monsieur Désiré HARIMENSHI a d’abord rappelé aux participants qu’en date du 1er au 12 mai 2023, la délégation burundaise présidée par le Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre a participé   dans la salle de conférence XX (salle 20) du Palais des Nations (Office des Nations Unies à Genève), en Suisse à la 43ème session  du groupe de  travail  sur l’Examen périodique universel.

Il a dit que Durant cette  session, 14 pays ont  été examinés,  dans le cadre  de l’examen périodique universel  pour le quatrième cycle dont le Burundi et que  Le premier, le deuxième, et le troisième EPU du Burundi ont eu lieu respectivement en décembre 2008, janvier 2013 et janvier 2018.

Il a ajouté que l’examen  du Burundi  s’est  basé sur  des documents suivants:  Le rapport national  qui sot des  informations soumises par l’État examiné; Une compilation d’informations provenant de rapports d’experts des droits de l’homme, plus connus sous le nom de Procédures spéciales, d’organes créés par des traités internationaux relatif aux droits de l’homme et d’autres organismes des Nations Unies; Les informations provenant d’autres parties prenantes, y compris les institutions nationales des droits de l’homme, les organisations régionales et la société civile.

Selon Monsieur Désiré HARIMENSHI, l’Examen périodique universel (EPU) est un mécanisme des Nations Unies permettant aux Etats membres de l’ONU de passer en revue la situation des droits de l’homme dans chacun des Etats membres de ladite Organisation.

Il a clarifié qu’il s’agit d’un processus mené par les Etats, sous les auspices du Conseil des droits de l’homme qui donne à chaque Etat l’opportunité de présenter les mesures qu’il a pris pour améliorer la situation des droits de l’homme sur son territoire et remplir ses obligations en la matière et que ce Mécanisme central du Conseil des droits de l’homme, l’EPU, est conçu pour assurer une égalité de traitement à chaque pays.

Ainsi, Monsieur Désiré HARIMENSHI a aussi signalé qu’en date du 04 mai 2023, le Burundi a soumis son rapport national pour le 4ème cycle de l’Examen Périodique Universel devant le groupe de travail avec succès et a été appréciée par le secrétariat et la plupart d’autre pays.

Ila a dit qu’il s’agissait spécifiquement de présenter les progrès réalisés et les défis rencontrés sur l’amélioration de la situation des droits de l’homme au Burundi depuis 2018 à 2023 et répondre aux questions soumises à l’avance par différents Etats dans le cadre du dialogue interactif et qu’à l’issue de cette présentation, 299 recommandations ont été émise à l’endroit du Gouvernement du Burundi.

Lors de cet atelier organisé à Bubanza, différent thèmes ont été développés à savoir :

  • La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH);
  • Les mécanismes régionaux et internationaux des droits de l’Homme;
  • Restitutions sur l’Examen Périodique Universel(EPU)

Signalons que le Gouvernement à travers le Ministère en charge des droits humains ne ménagera aucun effort pour mettre en œuvre les engagements auxquels il a souscrit, afin de protéger les droits de la personne humaine en général et les droits des personnes vulnérables en particulier.

 

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →