16 mai 2021

Formation des jeunes femmes de différentes vulnérabilités en Mairie de Bujumbura

La Maison des Femmes au Burundi a organisé une formation comme d’habitude sur l’organisation et la gestion des associations à l’intention des femmes vulnérable se trouvant dans la Commune de NTAHANGWA, en Mairie de Bujumbura ce jeudi le 30 août 2018.

Les bénéficiaires de cette formation sont celles qui viennent toujours à la maison des femmes pour demander de l’aide du petit capital pour faire des activités génératrice de revenus.

MIZERO Béatrice Adeline, Conseillère Economique et Financière Ajointe et NZOHABONIMANA Claudine, AS au MFB (Photo par Elie HARINDAVYI)

Comme la Maison des Femmes au Burundi travaille souvent avec les femmes se trouvant dans les groupements (associations) pour mieux les contrôler, et celles -ci ne se trouvent pas dans  aucune association, c’est la toute première formation octroyé à leur intention avant de commencer leurs activités.

C’est la raison pour laquelle la Maison des Femmes au Burundi a jugé bon de les former sur ce qui est de l’association, comment le faire et savoir tout ce qui est nécessaire pour que  le groupement soit une association.

La majorité de ces femmes sont des victimes des violences basées sur le genre qui ont soit fait des unions libres et se séparent alors qu’elles sont enceintes et mettent au monde des enfants non reconnus par leurs pères.

D’où naisse la difficulté de nourrir leurs enfants sans qu’elles aient d’autres activités génératrices de Revenus à faire.

La maison de femmes au Burundi est venue au point nommé pour les appuyer.

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →