29 novembre 2023

Une table ronde pour un dialogue national des droits de l’homme au Burundi en marge de la commémoration de 75 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) a été organisée à Bugarama

Le Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre en collaboration avec le Système des Nations Unies au Burundi, a organisé en date du 27 octobre 2023, dans la zone Bugarama en Province Muramvya, une table ronde pour un dialogue national des droits de l’homme au Burundi en marge de la commémoration de 75 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH).

Dans son discours d’ouverture de cette table ronde, Pontien HATUNGIMANA, Secrétaire Permanent dans ce Ministère a indiqué que le 10 décembre 2023, la communauté internationale célébrera le 75eme anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dans le cadre de l’initiative « droits humains ».

Il a parlé de l’objectif global de cette activité qui est de promouvoir l’universalité et l’indivisibilité des droits de la personne humaine au Burundi.

Il a dit que pour marquer le caractère  historique du 75ème anniversaire de DUDH, le haut-commissariat aux droits de l’Homme a mis sur pied l’initiative mondiale d’une commémoration couvrant toute l’année dont le thème est : « liberté, Egalité et justice pour tous ».

Le Secrétaire Permanent a souligné que dans le cadre de cette commémoration mondiale, un appel mondial a été lancé aux Etats de prendre le lead pour l’organisation d’un dialogue national ou d’une table ronde, en étroite collaboration avec le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme et l’Equipe-pays des Nations Unies.  Il a précisé que ce dialogue constitue une opportunité d’engager une discussion sur les progrès réalisés, les principaux défis ou obstacles rencontrées et sur les moyens de se projeter dans l’avenir et de renforcer l’écosystème national des droits humains. Il a également mentionné que le Gouvernement du Burundi à travers le Ministère en charge des droits humains ne ménagera aucun effort pour promouvoir et protéger les droits humains.

Au cours de cette table ronde, les participants ont proposé des engagements concrets à transmettre au chef d’Etat qui respectent les valeurs inscrites dans la Déclaration Universelle des droits de l’Homme conformément aux engagements internationaux du Burundi.

Cette table ronde sur les droits humains au Burundi a été sanctionnée par une marche pour la paix et travaux de développement communautaire qui ont été organisés le 28 octobre 2023. Après cette marche pour la paix, le Secrétaire Permanent au Ministère ayant les droits Humains dans ses attributions en compagnie du Gouverneur de la province Muramvya, les représentants des organisations Nationales et internationales ainsi que la population de Muramvya ont planté des arbres d’eucalyptus sur la colline Mpehe de la Zone Bugarama, située à 500 m du rond-point de Bugarama direction Bujumbura-Kayanza.

Prenant la parole, le Gouverneur de la province Muramvya, Monsieur Eufrem NDIKUMASABO a remercié le Gouvernement du Burundi à travers le Ministère ayant le genre dans ses attributions d’avoir organisé cette activité très importante pour la   province de Muramvya mais aussi pour tout le pays. Il a demandé à la population de MPEHE de bien entretenir ces plants d’arbres plantés.

Le Représentant du PNUD au Burundi, Monsieur Mathieu Ciowela qui a parlé au nom du Système des Nations Unies au Buriundi a exprimé sa reconnaissance à l’endroit du Gouvernement du Burundi en matière de la promotion des droits humains. Il a indiqué que le Système des Nations unies dans son ensemble est convaincu qu’un investissement adéquat dans les droits humains produira des dividendes pour le développement durable.

Le Secrétaire Permanent au Ministère ayant les droits humains dans ses attributions a remercié toutes les personnes qui étaient présentes dans cette activité. Il a parlé des différentes réalisations du Gouvernement du Burundi dans la promotion et le respect des droits humains, notamment à travers l’amélioration des droits civils et politiques, des droits économiques, sociaux et culturels, des droits catégoriels des femmes, des enfants et des jeunes, ainsi que des droits des populations autochtones, etc.

Monsieur Pontien HATUNGIMANA a fait savoir que la plantation des arbres contribue à prévenir l’impact négatif des changements climatiques et à créer un environnement sain dans lequel la pratique du sport renforce la santé et le bien-être en tant que droits fondamentaux. Il a adressé ses vifs remerciements à la population de Muramvya et aux autorités de marque qui ont bien accepté d’être à Bugarama pour cette activité malgré leurs multiples engagements.