23 avril 2024

DECLARATION DE MADAME LA MINISTRE DE LA SOLIDARITE NATIONALE, DES AFFAIRES SOCIALES, DES DROITS DE LA PERSONNE HUMAINE ET DU GENRE A L’OCCASION DE LA CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME, EDITION 2024  

 

  1. Le 08 Mars de chaque année, le Burundi se joint à d’autres pays du monde pour célébrer la Journée Internationale de la femme. Celle-ci puise ses racines dans diverses grèves menées par des femmes ouvrières militant pour obtenir leurs droits, comme le droit  au suffrage universel féminin en Amérique du Nord  à New York et en Europe au début du 20ème siècle. Elle a été instituée par la résolution de l’Organisation des Nations Unies en 1977.
  2. C’est une journée d’évaluation des réalisations en matière de la promotion des droits de la femme et de relever les défis afin de parvenir à l’égalité pour tous sans distinction basée sur le sexe ou toute autre forme de discrimination.
  3. Pour cette année 2024, Son Excellence Monsieur le Président de la République à travers le thème national « Cheminons ensemble avec la femme dans le développement en augmentant la production », invite les institutions publiques, les décideurs, les opérateurs économiques, les partenaires au Développement, les chercheurs, les milieux universitaires, les banques, les IMF et autres acteurs du développement à s’impliquer davantage pour soutenir la femme dans ses efforts de développement ; plus particulièrement en facilitant son accès aux facteurs de production en vue d’augmenter la production dans différents secteurs : agriculture, élevage, commerce, artisanat, transformation et conservation de la production, etc. Cela dans l’objectif de ne laisser aucune femme derrière dans le combat vers l’atteinte d’un Burundi emmergent en 2040 et développé en 2060.
  4. Les cérémonies marquant la commémoration de cette journée auront lieu au Stade INGOMA de la la Province Gitega, capitale politique du Burundi, en date du 8 mars 2024 sous le haut Patronnage de son Excellence le Président de la République.
  5. Nous saluons différentes activités déjà menées par notre pays dans le but de promouvoir le développement de la femme, à ce sujet on peut citer:
  • l’autonomisation des femmes et des filles notamment par la création de la banque d’investisement pour les femmes, appuyer les activités génératrices de revenu et les petits projets des groupements des femmes.
  • la lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre (VSBG) par la mise en place des textes et lois sanctionnant les auteurs de ces violences, la création des centres de prise en charge holistiques des victimes des VSBG.
  • la promotion de de l’accès des femmes et des filles dans les instances de prise de décision et dans la gouvernance économique.

Toutes ces actions vont se poursuivre afin de permettre à la femme de contribuer pour atteindre notre vision d’un Burundi emmergent en 2040 et un Burundi développé en 2060.

  1. Au cours de ce mois de mars dédié à la femme, différentes activités sont organisées. Il s’agit entre autres :
  • Diverses émissions autour du thème national ;
  • Des ateliers d’information et d’échanges sur les stratégies d’accélération de la promotion des droits de la femme ;
  • La participation du Burundi à la 68ème session de la Commission sur la Condition de la Femme à new York pour débattre le thème prioritaire et fixer les priorités ;
  • La célébration solennelle de la Journée Internationale de la Femme au niveau national, provincial et communal, etc.
  1. Nous rappellons toute la population burundaise que le respect de droits de la personne humaine en général et de celle de la femme et de la fille en particulier compte parmis les bonnes valeurs burundaises,  socle  du développement durable;
  2. Nous lançons un appel vibrant à toute la population de Gitega et celle de ses environs à répondre massivement à ce rendez-vous.
  3. A toutes les femmes, nous leur souhaitons une bonne fête.