3 décembre 2021

En dehors des mesures prises, d’autres mesures seront initiées pour garantir la promotion et la protection des droits et bien-être de l’enfant au Burundi

C’est ce qui a été prononcé ce lundi le 8 novembre 2021, par le Premier Ministre Burundais Alain Guillaume BUNYONI lors de l’ouverture d’une séance d’induction des nouveaux membres du Comité Africain d’Experts sur les Droits et le Bien-être de l’Enfant tenue à Bujumbura pour la première fois dans l’histoire.

Alain Guillaume BUNYONI, le Premier Ministre Burundais (photo par Elie HARINDAVYI)

Le premier ministre burundais a indiqué qu’en dehors de mesures des gratuités des soins pour la maternité et pour les enfants de moins de 5 ans, la gratuit de scolarité primaire et fondamentale, il y aura d’autres mesures qui seront initiées dans le cadre garantir la promotion du respect des droits et bien-être de l’enfant.

Ainsi, Il a cité les actions mené par le Gouvernement de la République du Burundi dans un cadre favorable au respect des droits de l’enfant telles que:

  • La création depuis 2011 du Département de l’Enfant et de la Famille au sein du Ministère en charge des Droits de la Personne Humaine ;
  • La mise en place de deux Centres de Rééducation des Mineurs en Conflit avec la Loi;
  • L’existence d’une cellule de protection judiciaire de l’enfant au sein du Ministère de la Justice depuis 2011 ;
  • La mise en place d’une ligne d’assistance aux enfants qui favorise le signalement des cas d’abus aux enfants ;
  • L’unité de police spécialisée chargée de la protection des mineurs qui s’occupe des différentes catégories d’enfants exposés au danger ;
  • La ratification de la Convention relative aux droits des personnes handicapées et la promulgation d’une loi nationale y relative ;
  • La mise en place du Forum National des Enfants au Burundi (Parlement des Enfants) comme cadre de participation des enfants et qui permet que ces derniers soient consultés dans toutes les décisions qui les concernent ;
  • La création d’un centre pilote intégré de prise en charge totale (psychologique, sociale, matérielle, juridique, médicale et communautaire) des victimes des violences sexuelles et basées sur le genre ;
  • La mise en place des Comités de Protection des Enfants (CPE) au niveau provincial, communal et collinaire, etc.

 

Hon. Imelde SABUSHIMIKE, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre (photo par Elie HARINDAVYI)

Selon l’Hon. Imelde  SABUSHIMIKE, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre, des programmes et des projets visant la promotion du développement communautaire et du Bien-être de tout enfant ont été instaurés.

Profile des Participants (Photo par Elie HARINDAVYI)

Elle a dit que selon le décret n° 100/084 du 12 octobre 2020 portant missions, Organisation, et fonctionnement du Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre, en son article 9, point 3,  on a mis en place un département charge de l’enfant et de la famille. Ses missions sont les suivantes :

  • élaborer et conduire des programmes d’activité visant la promotion de l’enfant et de la Famille
  • réaliser les études sur les besoins spécifique de l’enfant
  • concevoir un programme de protection et de réintégration de l’enfance en difficulté
  • exécuter et suivre les programmes d’éducation et d’information des différentes couches de la population relatifs aux droits de l’enfant et veiller à leur respect
  • Suivre et évaluer les actions de protection de l’enfance et promotion de la famille initié par les associations et les organisations non gouvernementales ;
  • élaborer et mettre en œuvre les actions visant le renforcement du Forum nationale des enfants au Burundi comme cadre d’échange et de participation des enfants ;
  • concevoir et assurer la mise en œuvre d’un programme de vulgarisation et d’exploitation de la ligne d’assistance aux enfants comme outils de protection des droits de l’enfant ;
  • Diffuser les politiques et les législations nationales de promotion et protection de l’enfant et de la famille y compris celles relatives à l’adoption tant nationale qu’internationale

Le ministre SABUSHIMIKE a aussi indiqué que dans ce même cadre de protection et promotion des droits et bien-être de l’enfant, ce ministère est en train de :

  • élaborer une stratégie nationale de prévention du phénomène des enfants en situation de rue et de leur réintégration communautaire.
  • Elaborer un guide de fonctionnement et d’orientation des familles d’accueil et de renforcement des capacités de ces familles d’accueil volontaires et des enfants réunifiés.
  • Faire une étude de mise en place de la politique nationale de la protection des enfants contre les violences, l’exploitation, la discrimination, abus et la négligence.
M. Damien Mama, le Représentant du Système des Nations Unies au Burundi

Durant ce séance, le Représentant du Système des Nations Unies au Burundi a témoigné au participants que la paix et la Sécurité règne dans toutes les provinces du pays. Il les a invité de prendre un temps pour visité l’intérieur du pays.

Joseph NDAYISENGA, Le Président du Comité Africain d’Experts sur les Droits et le Bien-être de l’Enfant (photo par Elie HARINDAVYI)

Le Président du Comité Africain d’Experts sur les Droits et le Bien-être de l’Enfant Monsieur Joseph NDAYISENGA, a dit que son souhait était de voir la séance organisé dans son pays natal, le Burundi avant la fin de son mandat en 2023. Et le rêve pour lui a été une réalité. Il a profité de cette occasion pour faire une présentation des 11 membres de ce Comité d’Experts ainsi que ceux de son secrétariat qui étaient tous présent dans cette formation de 3 jours à Bujumbura.

Photo de Famille (Photo par Elie HARINDAVYI)

Signalons qu’à la fin il y a eu une prise de photo de famille.

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →