3 juillet 2022

Apprendre à mieux travailler pour plus de performances : un exercice continuel qui ne fait du tort à personne

C’est ce qui a été dit par Hon. Imelde SABUSHIMIKE, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre lors de l’ouverture de l’atelier de formation des hauts cadres de son Ministère en matière de suivi- évaluations du 8 au 11 février 2022 à Ngozi.

Hon. Imelde SABUSHIMIKE, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre lors de l’ouverture de l’atelier de formation des hauts cadres à Ngozi (Photo par Elie HARINDAVYI)

La Ministre a d’abord rendu grâce au Seigneur  Tout-Puissant, Lui qui leur  donne force et courage chaque fois qu’ils rencontrent des difficultés dans l’accomplissement de leur noble mission d’être au service de la Nation.

Hon. Imelde SABUSHIMIKE a indiqué l’objet de cette formation est de répondre à l’une des préoccupations retenues lors de la retraite des Hauts Cadres de ce Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne humaine et du Genre tenue dans cette même province aux dates du 10 au 12 mai 2021.

La Ministre a signalé qu’un déficit de capacités remarquable dans le domaine du suivi-évaluation, tant au niveau du personnel des services centraux que celui des services déconcentrés a été constaté.

Les participants (Photo par Elie HARINDAVYI)

Elle s’est basée sur la référence du décret N°100/084 du 12 octobre 2020 portant missions, organisation et fonctionnement du Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre, où il est apparu de nouveaux services qui devraient être dotés d’un personnel outillé en planification et suivi-évaluation et par conséquent le renforcement de leurs capacités en la matière constitue un préalable pour l’atteinte des résultats que le Ministère s’est fixés.

Hon. Imelde SABUSHIMIKE, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre lors de l’ouverture de l’atelier de formation des hauts cadres à Ngozi (Photo par Elie HARINDAVYI)

Par ailleurs, Son Excellence Madame la Ministre en charge de la Solidarité Nationale a précisé que des différentes évaluations des activités déjà réalisées contenaient beaucoup de lacunes dans certains services de son ministère mettant en évidence la méconnaissance des outils de planification et de suivi-évaluation par la plupart des Responsables de ses services.

Or, selon elle, la confection de ces outils requiert et nécessite une bonne compréhension fondamentale de planification et de suivi-évaluation.

Les participants (Photo par Elie HARINDAVYI)

Pour pallier à ces défis, la ministre a ajouté qu’ils ont mis dans l’agenda de leurs priorités le renforcement des capacités de ses cadres afin qu’ils disposent suffisamment des connaissances et des compétences suffisantes à l’accomplissement de leurs missions.

Hon. Imelde SABUSHIMIKE se dit persuadés que pour être davantage à la hauteur de leurs missions, ils doivent avoir un minimum d’humilité en s’ appliquant à maîtriser certaines notions et approches en matière de gestion axée sur les résultats qui s’imposent aujourd’hui à chacun d’eux.

Signalons que c’est la toute première formation organisée à l’intention des hauts cadres de ce Ministère après la retraite de Ngozi.

 

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →