3 décembre 2022

CONFERENCE DE PRESSE SYNTHESE SUR LES GRANDES REALISATIONS DU MINISTERE DE LA SOLIDARITE NATIONALE, DES AFFAIRES SOCIALES, DES DROITS DE LA PERSONNE HUMAINE ET DU GENRE, AU COURS DU 1ER TRIMESTRE DE L’ANNEE 2022-2023

Ce vendredi le 28 octobre 2022 à Bujumbura, Hon. Imelde SABUSHIMIKE, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre a animé une conférence de presse sur le bilan des réalisations des activités du 1er trimestre de l’année 2022-2023 dans ce Ministère.

Elle a dit : « Comme l’indique son appellation, le Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre mène ses activités à travers quatre grands axes fondamentaux à savoir i) la Solidarité nationale et affaires sociales, ii) la promotion des droits humains iii) la promotion de la femme et l’égalité du genre ; iv ) et la réintégration durables des vulnérables

Sur la coordination du cabinet du Ministre, des actions suivantes ont été menées au cours de ce premier trimestre de l’année 2022-2023.

  1. En matière de la Solidarité Nationale et Affaires Sociales, tant d’actions ont été réalisées :

I.A. Octroyer une assistance aux personnes à besoins spécifiques

  • 539 Malades vulnérables ont été assistés sur 2000 prévus de juillet au septembre 2022
  • 14 556 ménages des vulnérables ont été assistés en vivres et non vivres
  • 47 Centres et Associations des personnes handicapées ont été appuyés en activités génératrices de revenus d’une valeur de 121000.000 fbu sur 20 prévus
  • 25 centres résidentiels ont été appuyés en subsides sur 30 prévus pour un montant de

249 000 000 fbu,

 

  • Pour ce qui est du Renforcement de la Protection de l’enfance, nous avons reçu 1 660 appels sur 750 Prévus et nous avons orienté ou référé vers les services d’écoute 66 appels sur 63 appels prévus,
  • Dans l’Orphelinat Officiel de Bujumbura (OOB), nous prenons en charge 37 enfants orphelins et nous avons accueilli 4 enfants nouveaux.
  • 19 orphelins suivent une formation préscolaire, scolaire et académique.
  • Pour ce qui est de l’adoption au niveau national et international des enfants déclarés abandonnés, 3 enfants ont été adoptés au niveau international.
  • 437 enfants ont été retirés de la Rue et réintégré dans leurs familles après encadrement
  • 116 familles des enfants triplés ont été appuyées en lait nativa, en kit pour bébé ainsi qu’en aliments pour nourrissons et leurs mamans en vivres et non vivres, dont 40 nouveaux cas d’enfants orphelins et 48 anciens cas.
Hon. Imelde SABUSHIMIKE, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre (Photo par Richard HAKIZIMANA)

I.B Renforcement de la coordination et le suivi-évaluation du secteur de la protection sociale

  • Organisation de 4 séances de coordination des projets et programmes dans 4 provinces, Bujumbura, Bubanza, Muramvya et Mwaro.
  • Organisation d’une réunion de coordination des partenaires, suivie par des réunions thématiques organisées au niveau des directions générales
  • Réalisation de 31 missions de suivi dont 29 au niveau décentralisé.
  • Lancement d’une section mutualiste « Tuvuzanye Mubimbi » à Mubimbi.
  • Sensibilisation de 70 partenaires lors d’une Session d’échanges avec les partenaires des Provinces GITEGA, MURAMVYA, RUYIGI, KARUSI et CANKUZO sur la lutte contre les fraudes des prestations sociales organisée conjointement par INSS, ONPR et MFP au mois de septembre à GITEGA.
  • 265 employeurs non affiliés du secteur structuré ont été affiliés à l’INSS.
  • Il y a eu un recouvrement de 768 462 390Fbu et 121 employeurs ont été mis en recouvrement forcé.

I.C opérationnalisation du   système d’accès universel aux soins de santé de base,

  • Nous avons acheté 12 000 CAM pour 12 000 bénéficiaires et confectionné 6 000 cartes du programme
  • Au niveau de la Mutuelle de la Fonction publique, nous avons ouvert l’agence de la MFP à Cankuzo
  • Nous avons ouvert un guichet et une pharmacie à l’Hôpital de Murore et Kiganda
  • Nous avons produit et distribué 13 636 cartes biométriques.
  • 39 officines sont approvisionnées en médicaments,
  • Au niveau de l,ONPR, nous avons archivé 5930 dossiers des bénéficiaires électroniquement.
  • Nous avons formé une équipe du personnel sur l’élaboration du plan de recouvrement et un draft du plan de recouvrement a été élaboré,
  • Au centre CNAR, nous avons soigné 1099 patients handicapés, 1477 consultations et 4 984 ont bénéficié des prestations.
  • Nous avons effectué 9065 séances de rééducation en kiné-physiothérapie,
  • Nous avons effectué 1813 actes de correction orthopédiques,
  • 426 personnes handicapées ont reçu des béquilles, orthèses et prothèses et nous avons produit et livré 790 appareils de mobilité.
  • Nous avons assuré la prise en charge de 93 patients hospitalisés (alimentaire et hébergement).
  • Au CNRSP, 60 enfants handicapés sont en train de suivre les formations en métiers divers.
  1. En ce qui est de la Réintégration socio-économique des sinistrés :
  • Il y a eu distribution de 50 000 Cahiers aux élèves vivants dans les VRIs, des Batwa et des autres vulnérables de la communauté.
  • Nous avons appuyé 100 familles d’accueil appuyé en matériel scolaire.
  • Distribution de 1320 porcs aux groupements des provinces Ruyigi, Rutana, Makamba, Kirundo, Cibitoke ,Mwaro .Gitega et Bujumbura
  • 24 maisons réhabilitées en commune Mwumba de la Province Ngozi,
  • Finalisation de la construction de 55 maisons des vulnérables en commune Mpanda dans le site Gakerenke,
  • Appuyer la mise en place des champs modelés pour les coopératives des ménages sans terre en commune Mubimbi, Muyinga et NYabiraba là ou plus de 15ha seront exploités.
  • Nous avons ciblé 1362 ménages victimes des catastrophes à réinstaller,
  • Plus de 600 ménages ont été identifiés pour être appuyés dans la politique zéro Nyakatsi
  • Finalisation des documents de la politique zéro Nyakatsi, stratégie de l’intégration et d’inclusion socio-économique des Batwa et la stratégie de réintégration socio-économique des personnes sinistrées.
  • Accompagnement en kit scolaires composé par les cahiers à 9.037 élèves ayant participé dans les camps d’été et qui ont produit plus de 200.000 briques fabriqués
  • 125 élevés Batwa ayant réussi le concours national pour cette année scolaire ont été appuyés en kit scolaire complet,
  • En collaboration avec UNICEF huit groupements des personnes vivantes avec handicap dont les sourds muets ont été formées sur les différentes activités entrepreneuriales et ils ont un petit capital pour le démarrage d’un petit projet

 

Les Journalistes (Photo par Richard HAKIZIMANA)
  1. En ce qui est du respect des droits de la personne humaine et à la promotion de la bonne gouvernance politique, un rapport sur l’Examen Périodique Universelle (EPU) du Burundi, est en cours de production,
  • Nous avons formé les jeunes affiliés et non affiliés aux partis politiques et des Associations de la Province Bururi et ses environs sur les droits de l’homme.

 

  • Nous avons fait un Rapport sur la situation des droits de l’homme au Burundi.

 

  • Nous avons assisté judiciairement 14 victimes de violations des droits de la personne humaine.
  • Nous avons visité 4 clubs de jeunes dans les Centres Jeunes Communaux de Rugazi/ Muzinda et Mpanda et les Centres d’Animation Culturelle de Bubanza et Musigati.
  • Nous avons effectué 31 descentes dans les lieux de détention et 53 détenus dont 14 femmes ont été libérés.
  • Une émission sur les droits de l’homme est diffusée une fois les deux semaines à la RTNB.
  • En matière de la promotion de la femme et l’égalité du genre,
  • Nous avons formé 150 personnes sur la lutte contre les VSBG et l’éducation financière
  • Nous avons organisé un atelier de collecte des données sur l’opérationnalisation du Centre Humura de Rumonge.
  • Nous avons formé 15 formateurs du centre d’excellence sur la gestion d’une bibliothèque
  • Nous avons fait trois séances de sensibilisation sur l’épargne et crédit
  • 17 groupements ont été constitués en matière de Promotion économique équitable des femmes et des hommes afin de contribuer à un développement durable,
  • Nous avons renforcé les capacités de 180 jeunes filles et femmes bénéficiaires sur la gestion et l’affectation des revenus.
  • Nous avons arrêté 44 présumés auteurs de violences basées sur le genre et écouté 405 victimes. Nous avons orienté et accompagné 237victimes.
  • 36 groupements ont été appuyés financièrement à hauteur de 500 000 fbu chacun, dans le cadre de renforcer leur activité d’épargne et de crédit qui leur permet de développer les activités génératrices de revenus en faveur de la prise en charge des besoins de leur famille. Les provinces suivantes ont été concernées par cet appui : Bubanza, Rumonge, Muramvya, Bujumbura
  • Avec l’appui de UNFPA, 32 groupements (dont la majorité sont des femmes) ont également été touchés par un appui financier de 1 000 000 par groupement dans le même objectif de renforcer leur activité économique en vue d’accroître leur capacité économique, lutter contre les violences basées sur le genre et renfoncer leur leadership.

 

  • La banque d’investissement et de développement pour les femmes a pu servir 41 femmes regroupées dans des coopératives à hauteur de 55 000 000fbu, 36 femmes regroupées en collectifs à hauteur de 538 600 000 et 36 femmes individuelles à raison de 405 755 628 fbu.

 

  • L’introduction d’une nouvelle approche de lutte contre les violences basées sur le genre dans les communautés qui consiste en une prise en charge psychosociale communautaire. Des formations de formateurs ont été dispensées à 55 personnes des services déconcentrés de notre Ministère.
  • La poursuite de l’accueil des victimes et de leur prise en charge holistique par les services et centres spécialisés.
  • Nous avons poursuivi les activités relatives à l’amélioration du statut socioculturel de la femme au sein du ménage et de la société et celles qui concernent l’acquisition équitable de connaissances et de compétences par les femmes surtout les en faveur des femmes Batwa et personnes vivant avec handicap.

 

  • L’opérationnalisation de la plateforme des compétences des femmes burundaises a été poursuivie à travers l’organisation des émissions en synergie des médias et en masse (karubwenge) ainsi que les sports publicitaires. Des séances d’enregistrement des femmes dans la plateforme ont été organisées dans tout le pays.

 

  • Des réunions des groupes thématiques genre ont été organisées en vue de l’élaboration d’un plan d’action conjoint avec les intervenants dans chaque thématique (lutte contre les VSBG, autonomisation de la femme, intégration du genre dans les programmations sectorielles et participation des femmes aux instances de prise de décision.)

 

V  .En matière de communication

  • Nous avons la stratégie de communication avec plan opérationnel ;
  • 257 articles ont été publiés sur le site web du Ministère ;
  • 3050 tweets ont été postés avec 6280 qui suivent nos tweets et le Ministère suit 200 personnes ;
  • 2 238 amis suivent des informations publiées sur Facebook du Ministère ;
  • Des groupes Whatsapp d’information aux cadres et à tout le personnel du Ministère ont été créés et mis en œuvre.

Facteurs de réussite

D’une manière générale, les activités planifiées au cours de ces3 mois de l’exercice 2022-2023 ont été réalisées à plus de  98%.

Conclusion

En conclusion, nous aimerions porter à la connaissance du public que le Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre va multiplier les efforts en offrant des services de qualité à nos bénéficiaires.

 

 

Nous félicitons le personnel de notre Ministère pour les efforts conjugués et nous l’encourageons de redoubler d’efforts pour que les activités planifiées au cours du premier trimestre et même au cours de l’année 2022-2023 soient réalisées à plus de 100%. »

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →