20 septembre 2021

De Nouvelles orientations d’interventions des acteurs de la protection sociale : stratégie du Ministère en charge de la protection sociale

« Les activités prioritaires de la  stratégie de mise en œuvre de la Politique Nationale de Protection Sociale  telles qu’elles sont orientées, sont appuyées par une synergie de plusieurs partenaires dont l’ensemble concourt vers la réalisation des objectifs de développement durable liés à la protection sociale. »

 Ceci a été dit par  Hon. Imelde SABUSHIMIKE, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre lors de l’ouverture des travaux de l’atelier de coordination des projets et programmes de protection sociale en province de Gitega organisé ce vendredi le 30 juillet 2021.

Hon. Imelde SABUSHIMIKE, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre lors de l’ouverture de l’atelier à Gitega (Photo par Elie HARINDAVYI)

Hon. Imelde SABUSHIMIKE a souligné que l’objectif de cet atelier était d’une manière spécifique de prendre connaissance des différents projets et programmes de protection sociale mis en œuvre en province de GITEGA ; connaître les différents paramètres opérationnels de ces projets, surtout la zone d’intervention et le mode de sélection des bénéficiaires ; identifier les éventuels doublons dans les interventions ; échanger sur les stratégies de synergie et de complémentarité des projets et connaître l’état des lieux des PTFs de la protection sociale en province GITEGA.

Hon.Imelde SABUSHIMIKE, Ministre ayant la protection sociale dans ses attributions a signalé que le cadre institutionnel mis en place par le Gouvernement de la République du Burundi dans le but de mettre en œuvre la Politique Nationale de Protection Sociale, crée par un  le Décret n°100/237 du 22 août 2012 en général tandis que le Ministère de la Solidarité Sociale, des Affaires Sociale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre est appelé à suivre de près les interventions en matière de protection sociale pour se rassurer d’un bon déroulement des activités du secteur de protection sociale.

La Ministre a indiqué que les objectifs de la Stratégie Nationale de Protection Sociale étant de: (1) Augmenter l’accès aux services sociaux de base en matière de santé, d’eau et d’assainissement, et d’éducation ;(2) Assurer la sécurité alimentaire et une sécurité élémentaire de revenu pour ceux qui peuvent sortir ou non de la pauvreté ; (3) Renforcer la gestion des risques sociaux et naturels pour renforcer la résilience des populations vulnérables; ainsi que (4) de  Contribuer à une diminution de la malnutrition chronique des jeunes enfants.

Elle a rappelé que les activités prioritaires de cette stratégie telles qu’elles sont orientées, sont appuyées par une synergie de plusieurs partenaires dont l’ensemble concourt vers la réalisation des objectifs de développement durable liés à la protection sociale.

Ainsi, « les partenaires techniques et financiers  jouent le rôle d’auxiliaires du Gouvernement car leurs actions se trouvent dans la programmation sectorielle. »  a-t-elle martelé.

Arcade NIMUBONA, Secrétaire Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale (SEP/CNPS) (photo par Elie HARINDAVYI)

En outre, Arcade NIMUBONA,  Secrétaire Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale (SEP/CNPS) a souligné que l’une des recommandations émises lors de l’Assemblée Générale de la CNPS est la mise en place du Registre social unique et le Ministère envisage d’entamer l’opérationnalisation de cet outil et ce processus est caractérisé par un consensus mutuel entre le Gouvernement de la République du Burundi et les partenaires au développement.

Selon la Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre, les données qui vont alimenter ce registre proviendront des projets et programmes dont la plupart des participants de cet atelier ont représenté.

Avant de clôturer, Hon.Imelde SABUSHIMIKE, Ministre la Ministre de la solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre a souligné qu’ à travers la séance tenue, on pourra se rassurer d’un bon déroulement des programmes et projets, apprécier les résultats ainsi que de voir ensemble, le cas échéant, de nouvelles orientations jugées nécessaires.

Arthur NIYONSABA, Conseiller juridique du Gouverneur de la Province de Gitega (photo par Elie HARINDAVYI)

En outre le conseiller juridique du Gouverneur de la Province de Gitega Arthur  NIYONSABA  qui a prononcé un mot d’accueil a apprécié le suivi et l’attachement du Ministère de  la solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre et Général et le SEP/CNPS en particulier à l’endroit des intervenants en matière de protection sociale.

Les participants à l’Atelier (Photo par Elie HARINDAVYI)

Tous les représentants des projets et programmes ont eu l’occasion de faire les exposés sur leurs activités selon le canevas suivant fourni par le SEP/CNPS en indiquant les information relatives à : la nature de l’assistance, l’objectif de développement du Projet/Programme, la provenance du financement, le montant global, l’échéance, la zone d’intervention au niveau nationale et (provinces), la Population cible (les bénéficiaires), les nombres de bénéficiaires en province de Gitega et ainsi que les Critères de sélection de ces bénéficiaires.

Signalons que  dans la province de Gitega compte une vingtaine des projets et programmes  opérationnelles sur terrain.

 

 

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →