DECLARARTION DU MINISTRE DES DROITS DE LA PERSONNE HUMAINE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DU GENRE A L’OCCASION DE LA CELEBRATION DE LA JOURNEE DE L’ENFANT AFRICAIN, EDITION 2019

  1. 1. La commémoration de la Journée de l’Enfant Africain en date du 16 juin de chaque année a été décidée par l’Union Africaine aux termes de la résolution CM/RES1290. Elle offre l’occasion de garder en mémoire le massacre des enfants de Soweto en 1976, ayant manifesté simplement pour revendiquer leur droit à une éducation non basée sur les principes racistes en Afrique du Sud ; c’était alors sous le régime d’Apartheid.
  2. Martin NIVYABANDI, Ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre lors de la lecture de la Déclaration

    Le thème proposé par le Comité Africain d’Experts sur la Charte Africaine des Droits et du Bien – Etre de l’Enfant et adopté par le Conseil Exécutif pour l’année 2019, est intitulé : « L’action humanitaire en Afrique : les droits de l’enfant avant tout ». Et pour notre pays, la même formulation du thème a été retenue pour souligner l’attention qui doit être réservée en priorité aux droits de l’enfant en tout lieu et en toute circonstance y compris dans des situations humanitaires.

  3. La célébration de cette journée intervient au moment où le Burundi déploie beaucoup d’efforts pour assurer le plein respect des droits de l’enfant. Il y a lieu de citer entre autres la mise en œuvre de la stratégie du Gouvernement de réinsérer les Enfants en Situation de Rue(ESR) au niveau de leurs familles et de leurs communautés. Depuis la mise en œuvre de ladite stratégie à ce jour, plus de 3500 ESR ont été réunifiés à leurs familles.
  4. Le deuxième exemple  est la campagne nationale, en cours, de lutte contre la négligence à l’égard des enfants lancée officiellement au mois de novembre 2017. Cette campagne  aura le mérite de relever le défi de la lutte contre la négligence au niveau de l’hygiène, au niveau de l’éducation, de l’alimentation, des soins de santé et bien d’autres aspects. Une sensibilisation pour l’engagement en faveur des droits des enfants a été menée. Ici, nous saluons l’engagement pris par tous les administrateurs communaux de relever la rubrique d’appui destinée aux vulnérables lors des planifications budgétaires.
  5. A côte de cette stratégie et engagement, le gouvernement a institué une journée dédiée à la solidarité locale (dernier samedi du mois de juillet), ce qui va contribuer à une nette amélioration de la situation de l’enfant en général et des enfants vulnérables en particulier. Par ailleurs, la Politique Nationale de Protection de l’Enfant actualisée sera bientôt soumise à l’instance habilitée pour son adoption. Il en est de même du Code de Protection de l’Enfant.
  6. Le Gouvernement  réaffirme sa détermination pour assurer la pleine protection de tous les enfants et à soutenir les familles vulnérables.
  7. 7. Dans notre pays, les festivités auront lieu le 18 juin 2019 et se dérouleront en zone Buterere en Mairie de Bujumbura.
  8. Nous profitons de cette opportunité pour inviter les habitants de Buterere et des environs à répondre nombreux à ces cérémonies.
  9. Bonne fête à tous les enfants du Burundi et de toute l’Afrique.

 

QUE VIVE L’ENFANT BURUNDAIS;

QUE VIVE L’ENFANT AFRICAIN ;

ENSEMBLE POUR LA PROTECTION DE TOUS LES ENFANTS

QUE DIEU VOUS BENISSE, NOUS VOUS REMERCIONS !!

Comments are closed.