4 décembre 2022

« Depuis l’adoption de la Politique Nationale de Protection Sociale en avril 2011, nous enregistrons des avancées significatives dans le domaine de la protection sociale »

C’est ce qui a été dit par Monsieur Arcade NIMUBONA, Secrétaire Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale lors du lancement de la semaine dédié à la protection tenu à Ngozi ce Jeudi le 3 NOVEMBRE 2022.

Monsieur Arcade NIMUBONA, Secrétaire Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale (Photo par Elie HARINDAVYI)

Il a dit qu’à partir de 2011, le pays a connu le développement des nouveaux programmes de protection sociale y compris l’extension des mutuelles communautaires de santé et qu’avec l’adoption de cette politique qui a confirmé la volonté politique d’aller encore plus loin, l’objectif est d’assurer progressivement une couverture de protection sociale convenable pour Tous.

De plus, sur le côté programmatique, Monsieur Arcade NIMUBONA a indiqué qu’il a été élaborée et validée, en 2015, une Stratégie Nationale de la Protection Sociale allant de 2015 à 2020 et a précisé que ces deux documents : la Politique et sa stratégie de mise en œuvre sont en cours d’être actualisés en vue de les aligner au PND.

Il a Rappelé au participants que lors de la 1ère Assemblée Générale de la CNPS, présidée par Son Excellence Monsieur le Président de la République du Burundi, tenue à Kayanza le 21 avril 2014, a été fixé comme objectif principal de garantir l’accès à des soins de santé essentiels à toute la population et que C’est sur cette base que plusieurs activités ont été menées et d’autres qui sont en cours pour atteindre cet objectif de mettre en place « Une couverture sanitaire universelle. »

Les participants (Photo par Elie HARINDAVYI)

Monsieur Arcade NIMUBONA a ajouté que depuis la genèse du cadre institutionnel de la mise en œuvre de la Politique Nationale de Protection Sociale, toutes les assemblées générales qui ont suivi ont toujours recommandé la couverture santé universelle et annoncé que la dernière a été tenue en décembre 2021.

Ce jour-là à Bujumbura, il a dit qu’il a été recommandé de Poursuivre et d’accélérer les grands chantiers qui sont la mise en place du Registre Social Unique (RSU) et de la Couverture Santé Universelle (CSU), endéans 2 ans.

Pour atteindre efficacement cette couverture sanitaire universelle, Monsieur Arcade NIMUBONA interpelle tout en chacun de conjuguer les efforts, de partager les responsabilités tout en coordonnant les actions et a clarifié que c’est pour cette raison que cette semaine dédiée à la protection sociale a été organisée, conjointement avec la plate-forme des Mutuelles de santé et remercié les autres partenaires qui appuient depuis le lancement de processus sans relâche.

Les participants (Photo par Elie HARINDAVYI)

Ainsi, selon Monsieur Arcade NIMUBONA, la mise en œuvre de la Politique Nationale de Protection Sociale ne saurait bénéficier de l’appropriation et de l’adhésion de toutes les couches sociales sans une synergie efficace.

Pour bâtir un système de protection sociale durable, il a insisté sur l’appropriation de ces mesures de prévoyance sociale par la communauté est plus bénéfique et nous encourageons nos partenaires à poursuivre l’encadrement de la population dans le sens de promouvoir l’adhésion aux mutuelles communautaires de santé et aux autres organisations de l’économie solidaire.

NIYONZIMA Jean Paul, Conseiller juridique du Gouverneur de Ngozi (Photo par Elie HARINDAVYI)

« Nous sommes conscients que la capacité contributive des populations est à renforcer et nous sommes également informés que ceux qui adhérent aux Mutuelles Communautaires de santé apprécient et témoignent leurs avantages entre autres : la solidarité et l’équité, la proximité et la participation démocratique sans oublier l’amélioration de la qualité des services et des soins de santé. Nous encourageons vivement les promoteurs ces mutuelles de santé et nous promettons de les appuyer, chaque fois de besoin ». a-t-il dit.

Il a ainsi dit le Gouvernent du Burundi est conscient des défis qui se dressent sur le chemin d’assurer une couverture de protection sociale convenable pour tous mais que son engagement reste très fort.

Les participants (Photo par Elie HARINDAVYI)

Il a manifesté son engagement avec tous les intervenants et les partenaires dans le secteur de la Santé, à prendre toutes les mesures nécessaires afin d’augmenter sensiblement l’accès aux soins de santé de base de la population où chacun est invité à donner sa contribution pour la réussite de ce pari.

Selon NIYONZIMA Jean Paul, Conseiller juridique du Gouverneur de Ngozi, le programme de soin de santé surtout pour les personnes âgées est appréciable dans le cas où la province de Ngozi enregistre seul 855 dont 95 pour chaque commune.

Il a remercié le gouvernement de la République du Burundi pour des programme de protection sociale et d’assistance sociale via le Ministère en charge de la Solidarité Nationale notamment lors de la journée dédiée à la solidarité Locale, l’octroi des crédits aux coopératives, construction des maisons en faveur des vulnérables ainsi de suite.

Pour ce qui est du programme de mutualité de santé en province de Ngozi, il a dit qu’il existe des associations de santé communautaire qui regroupent 5132 membres adhérant avec  24495 bénéficiaires.

Dr Edouard NKURUNZIZA, Président de la plateforme des Acteurs des mutuelles de santé au Burundi (PAMUSAB)(Photo par Elie HARINDAVYI)

Selon le Dr Edouard NKURUNZIZA, Président de la plateforme des Acteurs des mutuelles de santé au Burundi (PAMUSAB), les organisations mutualistes membres de la PAMUSAB se sont engagées à travailler en synergie pour le développement et l’accès aux soins de santé de qualité en adoptant un paquet de service harmonisé ainsi que des outils de gestion harmonisés et fiables et qu’actuellement,  a élargi la gamme de service aux bénéficiaires à travers l’inter mutualité, de manière à ce qu’ils peuvent se faire soigner dans les formations sanitaires conventionnées avec l’une des mutuelles membres de la PAMUSAB, à travers tout le pays dans les zones couvertes.

Dans cette perspective de travailler en synergie, il a indiqué que ces mutuelles de santé viennent de franchir un autre pas dans leur structuration, en mettant en place une Confédération Nationale des Mutuelles de santé au Burundi ; « CONAMUS en sigle » sous l’égide de la PAMUSAB.

Dr Edouard NKURUNZIZA, Malgré la faible capacité contributive des populations, ceux qui adhérent à ces mutuelles de santé apprécient ce système qui présente plusieurs atouts pour eux, entre autres : la solidarité et l’équité, la proximité et la participation démocratique, le contrôle social et la redevabilité du système envers la population. Les mutuelles communautaires de santé contribuent ainsi à l’amélioration de la qualité des services et des soins de santé avec une cohésion sociale solide.

Dans le souci de contribuer à la mise en place d’une Couverture Sanitaire Universelle équitable au Burundi, Dr Edouard NKURUNZIZA, la PAMUSAB, en collaboration avec le Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre, a réalisé une étude pilote de classification de la population de la commune GASHOHO et les résultats de cette étude ont montré que la Couverture Sanitaire Universelle est possible au Burundi et à moindre coût.

Il a profité de cette occasion pour demander au Gouvernement de faire sien cette étude et de l’étendre sur plusieurs communes afin de mettre en place une Couverture Sanitaire Universelle, équitable, efficace et durable au Burundi.

Signalons que la semaine dédiée à la protection sociale commence pour cette année du 3 au 11 novembre 2022 avec des sensibilisations au niveau des différentes commune sélectionnées

 

 

 

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →