3 juillet 2022

La prise en compte du genre, levier important du progrès au Burundi

 

Le Gouvernement du Burundi reconnait l’importance de la prise en compte du genre comme levier du progrès dans tous les domaines de la vie de la population burundaise.

Cela a été déclaré ce mardi le 24 juillet 2018 à Mwaro, par Felix NGENDABANYIKWA, Secrétaire Permanent au Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre lors de l’ouverture de la retraite des cadres de l’administration centrale et les structures décentralisées, dans le cadre de la vulgarisation du plan Action 2017-2021 de la Politique Nationale Genre 2012-2025.

Monsieur Felix NGENDABANYIKWA, a précisé que le développement du Burundi ne peut se concevoir en dehors de l’implication au même degré, de toutes ses composantes sociales, hommes et femmes ensembles.

Il a dit que c’est pour cela que le Burundi a intégré dans ses politiques de développement celle visant la promotion du genre.

Il a ajouté que l’adoption de la Politique Nationale Genre en Septembre 2003 et son Plan d’Action 2004-2008 a été avant tout la matérialisation de la volonté politique du Burundi à agir dans la Vision d’un peuple uni sous l’aval de  l’équité en adhérant au programme d’Action de Beijing en Septembre 1995.

Les participants à la retraite à Mwaro (Photo par Elie HARINDAVYI)

Il a dit que ce document de référence qu’est la politique Nationale Genre a servi de support à tous les engagements du Gouvernement  tant nationaux qu’internationaux.

Il a cité des exemples comme la Loi fondamentale qu’est la constitution  qui prévoit le quota d’un minimum de 30% de participation politique de la  femme dans des postes de prise des décisions, la création des lignes budgétaires pour la mise en œuvre de la Politique Nationale Genre, de l’autonomisation économique de la femme, de la lutte contre les violences basées sur le genre, la promulgation en 2016, d’une loi spécifique relative à la lutte contre les violences basées sur le genre, la ratification de la Convention pour l’Elimination de toutes les Formes de Discrimination à l’Egard de la femme (CEDEF), la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité, la déclaration de Dar-es-Salaam sur la paix, sécurité, la démocratie et le développement dans la Région des Grands Lacs. 

Selon les consultations menée dans tout le pays, l’expiration du premier plan d’Action 2004-2008 de de la Politique Nationale Genre de 2003 a abouti à son actualisation en 2011.

Etant donné que des progrès significatifs ont été signalés, le fossé des disparités est encore large suite aux paramètres liés aux changements politiques, sociaux et économiques aussi bien nationaux qu’internationaux, le processus d’actualisation du document de 2003 a conduit à la naissance de la Politique Nationale Genre 2012-2025 et son plan d’Action quinquennale 2012-2016, Précise –t-il.

Monsieur Felix NGENDABANYIKWA, a conclut en disant qu’en 2017, le Gouvernement du Burundi en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers ont procédé à l’évaluation et l’actualisation du plan d’action 2012-2016 de mise en œuvre de la PNG, d’où le nouveau Plan d’Action 2017-2021.

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →