28 mai 2022

Le Burundi a fait de la protection sociale un des piliers de sa stratégie de croissance et de développement durable

Cela a été dit par Monsieur Felix NGENDABANYIKWA, Secrétaire Permanent au Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre lors de l’ouverture des activités de l’atelier de réflexion de trois jours sur les orientations et priorités visant l’actualisation de la nouvelle Politique Nationale de Protection Sociale et sa Stratégie de mise en œuvre de ce 15 au 17 mars 2022 à Gatumba, province Bujumbura.

Monsieur Felix NGENDABANYIKWA, Secrétaire Permanent aux Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre lors de l’ouverture des activités de l’atelier à Gatumba (Photo par Elie HARINDAVYI)

Monsieur Felix NGENDABANYIKWA a indiqué que le Gouvernement de la République du Burundi a fait de la protection sociale un des piliers de sa stratégie de croissance et de développement durable car en avril 2011 a été adoptée une Politique Nationale de Protection Sociale (PNPS) et a comme objectif principal une couverture de protection sociale convenable pour tous.

Monsieur Felix NGENDABANYIKWA, Secrétaire Permanent aux Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre lors de l’atelier à Gatumba (Photo par Elie HARINDAVYI)

Il a précisé que cette politique nationale comprend cinq axes : (1) renforcement des organisations de l’économie solidaire ; (2) renforcement des organismes de sécurité sociale existants ; (3) extension progressive de la couverture à toute la population ; (4) Renforcement des mécanismes de prévention des risques sociaux ; (5) Renforcement des capacités institutionnelles de la mise en œuvre des programmes. 

Pour mettre en œuvre la Politique Nationale de Protection Sociale, Monsieur NGENDABANYIKWA a indiqué que le Gouvernement de la République du Burundi  a prévu un cadre institutionnel unique par le Décret n°100/237 du 22 août 2012 portant création, organisation, composition, missions et fonctionnement de la Commission Nationale de Protection Sociale.

« Celle-ci est Présidée par SE Mr le Président de la République et son objet est la Promotion et la Régulation des programmes de la Politique Nationale de Protection Sociale », a-t-il dit.

les participants (Photo par Elie HARINDAVYI)

Il a ainsi rappelé aux participants que la Commission Nationale de Protection Sociale comporte 4 organes suivants : le Comité National, le Comité technique, ainsi les Comités Provinciaux et Communaux et que le même Décret stipule que la Commission Nationale de Protection Sociale est appuyée par un Secrétariat exécutif permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale (SEP/CNPS) créé par le décret no 100/84/ du 19 mars 2013 qui définit son organisation, ses missions et son fonctionnement.

De plus, Monsieur Felix NGENDABANYIKWA a montré que sur le côté programmatique, il a été élaborée et validée, en 2015, une Stratégie Nationale de la Protection Sociale allant de 2015 à 2020 ce qui traduit la volonté du Gouvernement du Burundi et de ses partenaires pour promouvoir un système de protection sociale inclusive et globale mettant l’accent sur des éléments de protection, de prévention et de transformation.

Les participants (Photo par Elie HARINDAVYI)

Pour éclairer aux participants, Monsieur Felix NGENDABANYIKWA a dit ceci  : « Vous saurez que lors de l’élaboration de cette Stratégie, un consensus s’est dégagé sur l’idée que les programmes de protection sociale devraient être conçus pour maximiser leur contribution avec des objectifs stratégiques clés du secteur, à savoir :

  1. Augmenter l’accès aux services sociaux de base en matière de santé, d’eau et d’assainissement, et d’éducation ;
  2. Assurer la sécurité alimentaire et une sécurité élémentaire de revenu pour ceux qui peuvent sortir ou non de la pauvreté ;
  3. Renforcer la gestion des risques sociaux et naturels pour renforcer la résilience des populations vulnérables ; 
  4. Et Objectif transversal de Contribuer à une diminution de la malnutrition chronique des jeunes enfants ».
Les participants (Photo par Elie HARINDAVYI)

Il a aussi rappelé que les activités prioritaires de cette stratégie telles qu’elles sont orientées, sont appuyées par une synergie de plusieurs partenaires dont l’ensemble concourt vers la réalisation des objectifs de développement durable liés à la protection sociale.

Il a ajouté que ce plan s’inscrit dans la ligne droite du Plan National de Développement (PND :2018-2027), plus particulièrement à l’orientation stratégique N°2 liée au Développement du Capital Humain en son axe d’intervention N°6 sur la protection sociale.

Selon Monsieur Felix NGENDABANYIKWA, le développement du système de protection sociale au Burundi contribue à briser le cercle vicieux de la pauvreté et à renforcer l’inclusion sociale et que c’est un investissement important qui peut concourir à l’essor économique et social.

Présentations (Photo par Elie HARINDAVYI)

Signalons que les présentations étaient basées sur les socles nationaux de protection sociale, les axes, les objectifs stratégiques, les programmes et les projets de la PNPS de 2011, de la SNPS de 2015 ainsi que le contenue du PND 2018-2027, volet protection sociale auxquelles les participants sont demandé de proposer des activités probantes et de formuler des recommandations qui permettront au Gouvernement de prendre des décisions éclairées sur la mise en place de la nouvelle orientation par rapport à la politique nationale de protection sociale et de sa stratégie de mise en œuvre alignées au PND, afin de pouvoir répondre aux besoins multiples et à l’amélioration des prestations de la protection sociale auxquelles font face la population.

 

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →