20 septembre 2021

Le changement de mentalité en matière de célébrations des Journées Internationales au Burundi: Journée Internationale de la Femme Rurale

Le Ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociale et du Genre, Martin NIVYABANDI a déclaré le changement de mentalité de la plupart des burundais lors des cérémonies officielle de la Célébration de la journée internationale de la Femme rurale tenue à Muyinga en date du 15 octobre 2018.

Selon le Ministre NIVYANDI, les cérémonies officielles se passaient au stade avec des invitations de plusieurs personnes, des différents discours se prononçaient, des danses et des chants se déroulaient.

Mais, qu’avec la nouvelle stratégie adoptée,  les acteurs se rencontrent pour échanger sur des questions relatives à la célébration de cette journée, évaluer les réalisations, les contraintes, les lacunes, et les opportunités et finissent par la formulation des recommandations qui serviront pour la prise de décisions et les intégrer dans des planification

Le Ministre Burundais en charge du Genre entrain de suivre les présentations (Photo par Elie HARINDAVYI)

s dans le futur.

Martin NIVYABANDI? Ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre lors de sons discours à l’occasion de la Célébration de le JIFR. A gauche Aline MANIRABARUSHA, le Gouverneur de Muyinga, à droite, la Femme Rurale (photos par Elie HARINDAVYI)

Le Ministre en charge du genre a remercié les participants et les organisateurs de la Journée internationale de la femme rurale pour l’avoir organisé  dans une salle, où les intervenants puissent partager leurs expériences des réussites, des contraintes et des solutions à prendre afin d’arriver à un développement durable.

Dans son discours de clôture des activités de la journée, le Ministre a donné des conseils et des orientations visant à faire développer le Burundais.

Aline MANIRABARUSHA, Gouverneur de Muyinga entrain de donner ses avis (Photo par Elie HARINDAVYI)

Il a indiqué que le Gouvernement du Burundi s’est engagé à la mise en application des recommandations émises lors des différentes réunions.

Il a ajouté que les femmes instruites puissent s’organiser pour rencontrer leurs sœurs qui ne le sont pas dans le but de leur appuyer en matière du développement des activités génératrices de revenu.

Selon lui, les meilleures habitudes et pratiques à développer seraient celles relatives à la vie quotidienne des Burundais, non pas celles des pays Européens.

Belle famille

Le Ministre Martin NIVYABANDI, a donné des conseils relatifs aux caractéristiques d’une belle femme où il a insisté sur l’entente entre les conjoints.

Que les femmes et les hommes développent l’habitude de se parler sur des sujets d’éducation de leurs enfants et des projets à réaliser en famille.

Il a dit que l’homme et la femme se complètent.

Il a promis que le Gouvernement va soutenir toujours les programmes et projets de développement de la femme rurale.

« Avec la volonté, tous est possible », dit-il. C’est pourquoi il a invité l’administration locale à sensibiliser la population en matière de lutte contre la négligence aux enfants.

Il n’a pas manqué de signaler que les ONG qui appui certaines activités du Ministère en charge du Genre ont été demandées de suivre les orientations du Gouvernement.

Mais que les burundais puissent commencent son autonomisation et ne jamais spéculé seulement aux appuis des partenaires.

Ces ONG ont été demandées de travailler en intégrant dans leurs programmes d’activités les actions  de la Politique Nationale de développement du Burundi.

Le Ministre a précisé que c’est dans ce cadre que le Gouvernement s’est approprié de  l‘approche « NAWE NUZE » développé par Care International.

Il a donné une recommandation de traduire tous leurs programmes de sensibilisation communautaire en kirundi pour que la population bénéficiaire puisse bien comprendre ce qui leur est donné.

Le Ministre a terminé tout en promettant aux participants de se rencontrer encore une l’année prochaines pour évaluer ce qui seront réalisés, les contraintes et les lacunes éventuelles enfin d’amélioré d’avantage les prestations des services de qualité à offrir dans le but d’aboutir à un développement durable.

Martin NIVYABANDI, Ministre Burudais en charge du genre Remis le kit au femmes Rurales (Photo par Elie HARINDAVYI)

Il a remis aux femmes rurales  le kit composé du matériel que la femme rural utilise quotidiennement dont la houe, les casseroles, les savons et les pagnes.

Signalons que cette pratique avait débutée le 01 octobre 2018 avec les cérémonies de la Journée Internationale des Personnes âgées où on s’était consacré aux échanges sur une étude en faveur des personnes âgées dans trois provinces menée par les frères « BENE YOZEFU » de GIHETA.

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →