Respect des droits de la personne âgée : la Réalité au Burundi

300 personnes âgées viennent de bénéficier des vivres et 200 parmi elles  ont reçu des cartes d’assurance maladie  de la part du Gouvernement Burundais à  travers le Ministère des Droits de la personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre.

Martin NIVYABANDI, Ministre Burundais en charge des droits humains accueilli par le Frère Général des BENE YOZEFU à Giheta (Photo par Elie HARINDAVYI)

Cela s’est passé à Giheta dans la Province de Gitega lors de la Célébration de la Journée Internationale des Personnes âgées où le Ministre en charge des droits humains, Martin NIVYABANDI, rehaussait ces cérémonies.

Il a remercié la Congrégation des Frères « BENEYOZEFU » pour avoir initié une étude sur les besoins des personnes âgées et à l’ONG Solidarité Mondiale pour l’avoir financé  sans oublier aussi différents appuis qu’elle donne au profit des personnes vulnérables en général et des personnes âgées en particulier.

Il a aussi remercié tous les centres et toutes les organisations qui s’occupent de la protection des personnes âgées.

Martin NIVYABANDI, Ministre Burundais en charge des droits humains Prononce un Discours de circonstance durant les cérémonies (Photo par Elie HARINDAVYI)

Le Ministre NIVYABANDI a rappelé que le 1er octobre de chaque année, le monde entier célèbre la journée internationale  des personnes âgées.

Cette date a été proclamée lors de l’Assemblée Générale des Nations unies en 1998.

Après cette année, tous les membres de cette prestigieuse institution commémorent cette journée avec des thèmes variés.

Il a précisé que cette année, le thème international et en même temps national est libellé ainsi « Célébrer  les champions des droits de la personne âgée ».

Ce thème vise à encourager les initiatives des organisations et des particuliers qui viennent donner un coup de main dans le cadre de la protection des droits des personnes âgées et qui contribuent à l’amélioration des conditions de vie de ces dernières.

Martin NIVYABANDI, Ministre Burundais en charge d’assistance aux personnes âgées écoute la personne âgée qui lui parle à l’oreille (Photo par Elie HARINDAVYI)

Le Ministre Burundais des droits humains a indiqué que depuis l’adoption de la Politique Nationale de Protection Sociale, le Gouvernement du Burundi a fait des avancées significatives dans sa mise en œuvre, notamment la mise en place de la Commission Nationale de Protection Sociale(CNPS) et ses organes chargés de la mise en œuvre de la dite Politique :le Comité National, les Comités Provinciaux, les Comités Communaux, sans oublier le Secrétariat Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale(SEP/CNPS) qui suit au quotidien sa mise en œuvre et le Fonds d’Appui à la Protection Sociale (FAPS) qui assure le financement des programmes de protection sociale.

Il a ajouté que  le Burundi a fait de la Protection sociale un des  piliers de sa stratégie de croissance et de développement durable.

Il a dit qu’elle est désormais inscrite dans la « Vision  Burundi 2025 » et même dans le Plan National de Développement du Burundi (2018-2027) qui a été lancé dans cette même province par Son Excellence le Président de la République du Burundi en date du 22 août de cette année.

Martin NIVYABANDI, Ministre des Droits Humains entrain de distribuer lui-même des vivres et des Cartes d’assurance maladie au Personnes âgées(Photo par Elie HARINDAVYI)

Dans ce cadre de protection des personnes âgées, le ministre NIVYABANDI, a énoncé  les mesures prises par le gouvernement du Burundi :

  • La signature des Conventions de partenariat avec les Centres et Associations œuvrant en faveur des personnes âgées avec comme corollaire l’octroi des subsides annuels, le paiement des factures de l’eau et de l’électricité et l’exonération des biens et services destinés à cette catégorie en provenance de l’étranger ;
  • Visite et distributions des vivres et non vivres à ces Centres et Associations ;
  • L’assistance médicale aux personnes âgées vulnérables ;
  • La pension ainsi que la carte mutuelle sont accordées aux retraités.

C’est dans ce cadre que le Ministère des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre avait décidé de célébrer cette journée sous une autre forme où on a distribué 200 cents Cartes d’Assurance maladie et 3 tonnes de  riz aux 300 personnes âgées des communes de Gitega, Giheta,  Nyabihanga (Mwaro) et Rutegama (Muramvya).

Signalons aussi  que cinq mille (5 000) cartes d’assurance Maladie sont entrain d’être distribuées aux personnes sinistrées dans toutes les Provinces du pays pour cette année en cours.

Comments are closed.