29 mai 2024

Tout burundais est appelé à travailler assidûment et évaluer chaque fois sa contribution pour un Burundi émergent en 2040 et un Burundi développé en 2060

Tel est le message de l’Hon. Imelde Sabushimike adressé à la population de Ngozi, à l’occasion de la célébration de la fête du Travail et des Travailleurs.

Hon. Imelde Sabushimike, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre était envoyée du Gouvernement du Burundi à Ngozi pour se joindre à la population de cette province dans les festivités du 1er mai 2024 marquant la célébration de la fête du travail et des travailleurs.

Les festivités se sont déroulées au stade de Muremera.

Les cérémonies ont été marquées par un long défilé des travailleurs du secteur tant public que privé, où certains d’entre eux étaient venus avec les fruits de leur labeur.

Les différentes danses dont celles des tambourinaires ont agrémenté les cérémonies de cette journée.

La Ministre a rappelé à la population que le thème de cette année encourage le peuple burundais à travailler assidûment de façon que chacun puisse évaluer sa performance.

Hon. Imelde Sabushimike a à cette occasion présentée à la population de Ngozi, le discours de circonstance que le Chef de l’État a adressé à la population burundaise où il interpelle la population burundaise à travailler pour augmenter le rendement afin d’arriver à un Burundi émergent en 2040 et développé en 2060.

Quant au représentant de la Confédération de Syndicats du Burundi « COSYBU », les travailleurs saluent l’effort du Gouvernement du Burundi pour améliorer les conditions de vie des travailleurs mais il a insisté sur la cherté de la vie rendant encore plus difficile la vie des burundais. Il a demandé au Gouvernement de mettre en application la politique salariale afin que les travailleurs puissent faire face à la flambée des prix qui s’observe actuellement.

Après la célébration de la fête du Travail et des travailleurs à Ngozi, la Ministre a effectué une descente dans la province Kayanza où elle a octroyé 5000kg de riz à 400 personnes vulnérables de la Commune Kayanza.

Elle leur a demandé de travailler pour lutter contre la pauvreté afin de subvenir à leurs besoins car le Gouvernement du Burundi ne veut laisser personne de côté dans le développement.

La même activité a été réalisée par le Ministère dans la commune de Matongo où 317 personnes ont bénéficié une assistance de 5000kg de riz.