23 octobre 2021

Des innovations du Code de Protection Sociale nécessitent une large diffusion

  1. Cela a été déclaré par Arcade NIMUBONA, Secrétaire Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale lors de l’ouverture des activités d’un atelier de d’information sur le code de protection sociale à l’endroit du corps de la Magistrature pour deux jours, ce lundi le 14 juin 2021 au chef-lieu de la province Cibitoke.
  2. Arcade NIMUBONA, Secrétaire Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale lors de l’Ouverture de l’atelier à Cibitoke (Photo par Elie HARINDAVYI)

    Arcade NIMUBONA a indiqué que la loi n° 1/12 du 12 mai 2020 contient plusieurs innovations qui nécessitent une large diffusion  à l’endroit du grand public en  général et d’une manière spécifique à l’endroit des membres du corps de la Magistrature  qui ont un rôle  indispensable  dans sa mise en application.

  3. « Par ailleurs, nous sommes conscients que les Magistrats sont les garants de la loi et que c’est à eux que revient l’habileté de trancher en cas de litiges, de déterminer et d’appliquer  les sanctions en cas d’infractions’ a-t-il ajouté.
  4. Monsieur Arcade NIMUBONA avait d’abord souligné que le Gouvernement du Burundi a mis en place une Politique Nationale de Protection Sociale, avec une vision d’assurer une couverture de protection sociale convenable pour tous.
  5. vue des participants à l’Atelier (Photo par Elie HARINDAVYI)

    Il a dit que Sur le plan programmatique, une stratégie nationale de la mise en œuvre de cette politique a été élaborée d’une manière consultative et consensuelle entre le Gouvernement et les partenaires les plus actifs dans ce domaine.

  6. Ainsi, le cadre institutionnel de mise en œuvre de ladite politique  a été a été créé par le décret n°100/237 du 22 août 2012 portant Création, Missions et Fonctionnement de  la Commission Nationale de Protection Sociale. Cette commission Nationale, Présidée par SE Mr le Président de la République du Burundi est appuyé techniquement  par un  Secrétariat Exécutif Permanent  (SEP/CNPS) mis en place par décret n ° 100/084  du 19 mars 2013.
  7. Il a bien clarifié que depuis le lancement du processus de mise en œuvre de la Politique Nationale de Protection Sociale, une redéfinition de certains instruments juridiques et légaux subordonnant les secteurs spécifiques de protection sociale a été pressentie suite à la nécessité d’une réadaptation du système conformément aux nouvelles orientations définies par ladite politique.
  8. Vue des Participants à l’Atelier (photo par Elie HARINDAVYI)

    Selon, Monsieur NIMUBONA, c’est pour cette raison que le Gouvernement a eu l’initiative de réviser le Code de Sécurité Sociale en Code de Protection Sociale.

  9. Il a ainsi indiqué que le but de cet atelier étant de les informer sur le contenu de la loi portant code de la protection sociale au Burundi et a sollicité  leur attention et leur participation active lors des échanges.
  10. Vue des participants à l’atelier (Photo par Elie HARINDAVYI)

    Signalons que la tenue de cet atelier avait été financé par le Projet d’Appui aux filets Sociaux « MERANKABANDI » pour les deux jours du 14 au 15 juin 2021.

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →