27 janvier 2022

La lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles, priorité du Gouvernement burundais

« Diverses actions ont été menées par le Gouvernement de la République du Burundi en collaboration avec ses partenaires ; tant du système des Nations Unies, que des coopérations bilatérales et multilatérales, que des Organisations Internationales et Nationales. » a déclaré Hon. Imelde SABUSHIMIKE, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre lors de l’ouverture de l’atelier de sensibilisation des administratifs sur la lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre de ce lundi 6 décembre 2021 à Gitega.

Hon. Imelde SABUSHIMIKE, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre (Photo par Elie HARINDAVYI)

Elle a signalé les principales actions déjà menées telles que :

  • L’Adoption d’une stratégie nationale de lutte contre les VBG servant d’outil d’orientation à tous les intervenants du domaine de la lutte contre les VBG.
  • La promulgation de la loi portant Prévention, Protection des victimes et Répression des violences basées sur le genre.
  • L’adoption d’un plan d’action national de la mise en œuvre de la Résolution 1325 ;
  • La mise en place des points focaux VBG dans les Parquets, les TGI et la Police Judiciaire ;
  • Profile des participants (Photo par Elie HARINDAVYI)

    La mise en place d’un cadre national de coordination des intervenants dans la lutte contre les VBG rassemblant les acteurs étatiques, la société civile, les Nations Unies et d’autres organisations internationales et la mise en place du même mécanisme au niveau provincial ;

  • L’ouverture de cinq centres de prise en charge intégrée des victimes des VBG à Gitega, Cibitoke, Makamba, Muyinga et Rumonge ;
  • L’organisation régulière de vastes campagnes de sensibilisation en vue d’asseoir un changement d’attitudes et de comportement au niveau national : notamment la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes, le lancement de la campagne « tolérance zéro maintenant », lancé le 25/11/2010 et la campagne du Secrétaire Général des Nations Unies « Tous Unies pour mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles ». Cette campagne a été lancée officiellement au Burundi en 2012 par Son Excellence le Président de la République dans la commune Rugazi de la provine Bubanza.
Hon. Imelde SABUSHIMIKE, Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre au milieu, la Délégué de l’OMS à Gauche et le chef de cabinet du Gouverneur de Gitega à Droite

Signalons que cet atelier a été organisé ‘ l’intention des acteurs clés en matière de lutte contre les Violence Basées sur le genre. Ces acteurs administratifs sont les gouverneurs de province, les administrateurs communaux, les Président des Tribunaux des grandes instances, les procureurs de la République, les directeurs provinciaux de l’enseignement, les sous –commissaires de police Judiciaires, le Médecins provinciaux et les Responsable des centre de développement familial de la région sud (Makamba, Rutana, Rumonge, Bururi et Mwaro) et la région Nord (kayanza, Muyinga Kirundo et Ngozi)

Photo de famille (Photo par Elie HARINDAVYI)

On a pris ensemble une photo de famille.

Elie HARINDAVYI

Le Coordonnateur de la Cellule de Communication et d'Information du Ministère des Droits de la Personne Humaines, des Affaires Sociales et du Genre

Voir tous les articles de Elie HARINDAVYI →