« On va avoir une famille où l’homme et la Femme se complètent »

Cela a été prononcé par Monsieur Martin NIVYABANDI, Ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociale et du Genre  lors de l’ouverture d’un atelier de validation deux approches « Maison Fidèle » et Maison Familiale Islamique tenu ce Mardi le 14 mai 2019 à Bujumbura.

Martin NIVYABANDI, Ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociale et du Genre lors de l’ouverture des activités de la Journée (Photo par Chanel HARINGANJI)

Le Ministre a précisé qu’il est pertinemment convaincu que la diffusion au Burundi des approches Maison Fidèle et Maison Familiale Islamique sont une des activités à inscrire dans la stratégie envisagée.

« Ceci d’autant plus que la diffusion est assurée par des couples, un homme et une femme mariés légalement, ce qui permet de mettre fin aux stéréotypes et inégalités dans les rapports sociaux et dans la prise de décision au sein des ménages. » dit-il.

Vue partielle des participants (Photo par Chanel HARINGANJI)

Il a rappelé aux participants que les approches deux cadrent bien avec les Objectifs de Développement Durable (ODD) pour l’horizon 2030 adoptés en septembre 2015 par les dirigeants du monde entier réunis en sommet et qui sont entrés en vigueur le 1er janvier 2016 ; et, sont conformes au Plan National de Développement du Burundi 2018-2027.

Il an outre indiqué que l’Objectif 5 des ODD est « de garantir l’égalité d’accès des femmes et des filles à l’éducation, aux soins de santé, à un travail décent et à la représentation dans les processus de prise de décisions politiques et économiques». 

Pour sa part, il a dit que le Plan National de Développement du Burundi 2018-2027 tient compte des aspects genres. Dans ce document stratégique, le Gouvernement a prévu de renforcer son engagement à éliminer les inégalités et l’exclusion liées au genre en actualisant la Politique Nationale Genre dont la mise en œuvre permettra d’améliorer les conditions de vie de la femme et d’assurer la défense de ses droits.

A titre de rappel, il a ajouté que la Politique Nationale Genre a été actualisée en 2012 dont un Plan d’Action National 2017-2021 pour la mise en œuvre de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies pour les Femmes, la Paix et la Sécurité a été adopté en juillet 2017.

 

Martin NIVYABANDI, Ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociale et du Genre lors des échanges (Photo par Elie HARINDAVYI)

Dans ce plan d’action, le ministre précise que l’Objectif 6 est de « promouvoir un changement de mentalité, des normes, croyances et attitudes, en faveur de relations du genre plus égalitaires et favorables à l’éradication des conflits et des violences basées sur le genre ».

Il a enfin signalé que parmi les activités prévues, il y aura l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie de sensibilisation communautaire sur les enjeux de l’égalité genre, mettant en avant les méthodes innovantes favorisant la promotion de normes et rapports plus égalitaires entre les deux sexes, et impliquant les hommes comme partenaires dans les activités de sensibilisation.

Proeven Christophe, Représentant Résident de CRS au Burundi (Photo par Chanel HARINGANJI)

Selon le Représentant Résident de CRS au Burundi Monsieur Proeven Christophe, le programme AMASHIGA a été lancé à la fin de l’année 2014, et planifié pour une durée de cinq ans.

Il a précisé que ce programme avait comme objectif de contribuer à réduire la malnutrition chronique, à améliorer le bien-être économique inclusif et à renforcer les structures de la société civile et de gouvernance communautaire dans la province de Muyinga. 

Il a indiqué que l’Approche Maison Fidèle a été implantée par ODEDIM une agence de développement relevant de l’Evêché Catholique de Muyinga, et l’Approche Maison Familiale Islamique par FODIMU, une autre entité de développement relevant de la Communauté Islamique du Burundi.

Audace MPOZERINIGA, représenté le bailleur de fonds : USAID/FFP (Food for Peace)

Selon Audace MPOZERINIGA qui a représenté le bailleur de fonds : USAID/FFP (Food for Peace), le peuple et le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique attachent à l’élimination des inégalités et de l’exclusion des filles et des femmes dans la prise de décision tant auniveau des ménages, au niveau communautaire et au niveau national.

Il a ainsi indiqué que le programme AMASHIGA de développer un volet transversal genre, l’approbation des approches Maison Fidèle et Maison Familiale Islamique ont fait leurs preuves dans la lutte contre le VIH/SIDA en Uganda.

Il a ajouté que leurs activités régulières de supervision sur le terrain ont montré que de bons résultats escomptés ont été atteints.

Les participants à l’atelier ont apprécié et validé les approches Maison Fidèle et Maison Familiale Islamique et ont suggéré qu’une formation soit faite en faveur de tous les responsables au niveau national.

Photo d’ensemble (Photo par Chanel HARINGANJI)

Signalons que tous le Ministre et le Secrétaire Permanent au Ministère en charge du genre, 18 Coordinateurs Provinciaux des Centres de Développement Familiaux et Communautaires, les représentants de la société civile  les 18 Gouverneurs des provinces /leurs Conseillers Socio Culturels, les représentants des Partenaires Techniques et Financiers ainsi que des ONG intervenants en matière de Genre étaient présents.

 

Comments are closed.